Cybersécurité : 6 conseils pour éviter les attaques

Vous pensez que votre entreprise est trop « petite » pour intéresser un hackeur ? Et bien, ce n’est pas l’avis des cybercriminels ! Pour preuve, la moitié des attaques ciblent les petites entreprises.

Comment se protéger contre les risques cyber ? On vous livre 6 bonnes pratiques à appliquer dès aujourd’hui dans votre entreprise !

1. Former les employés à la sécurité informatique

Première étape dans la protection contre les cyberattaques : la formation de vos collaborateurs ! La plupart des piratages sont le résultat d’une erreur humaine.

Sensibilisez vos employés sur les risques encourus. Votre équipe doit éviter d’ouvrir les emails suspects qui demandent des informations confidentielles, de cliquer sur un lien ou ouvrir une pièce jointe provenant d’un expéditeur inconnu. Donnez-leur les étapes à suivre s’ils ont un doute sur un message ou un document.

De plus, assurez-vous que le téléphone de l’entreprise, l’ordinateur portable et/ou les tablettes des employés nécessitent des mots de passe pour accéder aux données privées. Un téléphone non verrouillé oublié dans un taxi devient une porte d’entrée vers vos données sensibles.

Vos employés doivent changer régulièrement leurs mots de passe et éviter d’utiliser le même pour tous les systèmes.

2. Apprendre à repérer le phishing

Le phishing est l’une des attaques les plus courantes. Alors, en cas de doute sur la légitimité d’un email, contactez l’expéditeur.

Attention, le phishing peut se cacher également derrière les fakes news. Alors, prudence lorsque vous visitez des sites d’actualité ou cliquez sur une information sur les réseaux sociaux.

En cas de doute, analysez l’URL ou l’adresse email. Bien souvent, les messages proviennent d’adresses qui n’ont rien à voir avec l’entreprise « soi-disant » expéditrice. Par ailleurs, les contenus sont souvent truffés de fautes d’orthographe ou disposent d’une syntaxe de faible qualité.

3. Limiter l’accès à certaines données

Bien que vous deviez faire confiance à vos employés, tout le monde ne devrait pas avoir accès à toutes vos données. Cela évite, en cas d’attaque, d’accéder à toutes vos informations, surtout les plus sensibles.

Chaque service doit avoir ses propres limites d’accès. Par exemple, le pôle marketing n’a pas besoin d’avoir la main sur les dossiers concernant les Ressources Humaines, et inversement.

Les hackeurs sont aussi capables de cacher des logiciels malveillants dans des téléchargements d’apparence inoffensive. Alors, ne permettez pas votre personnel de télécharger des jeux ou applications sur leurs ordinateurs. Toute votre entreprise pourrait en pâtir.

4. Choisir le bon FAI

Votre fournisseur d’accès d’Internet (FAI) joue un rôle primordial dans la sécurisation de vos données. Les attaques le plus souvent perpétrées concernent le déni de service ou DDoS. Elles consistent à saturer un site avec de nombreuses requêtes pour entraver son fonctionnement, voire le rendre inaccessible.

Pour l’éviter, choisissez un fournisseur qui offre un hébergement sécurisé. La plupart des FAI offrent une protection DDoS des couches 3 et 4 pour empêcher les attaques volumétriques de masse. Mais de plus petites attaques peuvent viser la couche 7. Prenez cela en compte avant de choisir.

Pour plus de sécurité, optez pour un pare-feu capable d’anticiper les attaques DDoS.

5. Mettre régulièrement à jour les logiciels de sécurité

La sûreté de votre réseau dépend de l’entretien que vous lui offrez. Les outils antivirus et anti-malwares fonctionnent et se mettent à jour constamment pour combattre les dernières attaques.

Les notifications pop-up vous rappelant la mise à jour des logiciels ne doivent pas être ignorées. Rappelez-le à vos employés.

Si vous zappez ces updates, votre entreprise devient vulnérable aux attaques.

6. Contrôlez l’accès physique et à distance à vos appareils

Un seul employé peut disposer de nombreux appareils connectés à votre réseau. Cela représente un souci en matière de sécurité. Pour vous aider, générez des alertes en cas de nouvelle connexion sur un compte ou service inactif.

Vous pouvez aussi exiger des mots de passe à chaque ouverture de session, aussi courte soit-elle. Bien qu’il puisse être fastidieux pour les employés d’entrer les mots de passe fréquemment, cela peut aider à éloigner les regards indiscrets.

Les cyberattaques font partie des risques encourus par votre entreprise. Vous pouvez les éviter. Collaborez avec vos employés pour sécuriser votre réseau, adoptez les bons fournisseurs, les bons protocoles et logiciels, et n’oubliez pas de mettre à jour régulièrement vos outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *